Publié par Laisser un commentaire

Pour arrêter de monter les jaunes en neige…

Les vacances sont là, enfin, déjà ! Pour occuper les enfants par un après-midi pluvieux, quoi de mieux que la pâtisserie ?

Supposons donc qu’aujourd’hui, vous avez entrepris la réalisation d’un délicieux gâteau. Comme d’habitude, votre petit dernier a tenu à casser lui-même les œufs et à séparer lui-même les blancs des jaunes (ben oui, c’est plus un bébé !)

Comme d’habitude il vous a fièrement montré des blancs d’œufs zébrés de jaune, et comme d’habitude, vous avez discrètement été à la pêche pour essayer de récupérer des blancs susceptibles de monter en neige. Ça vous rappelle quelque chose ?

 

Et les séparateurs à œufs, vous connaissez ? On casse l’œuf à l’intérieur, on penche le pot pour laisser le blanc s’échapper et le jaune reste à l’intérieur. Plus de risque de percer le jaune avec la coquille !

 

 

 

Publié par Laisser un commentaire

La chantepleure, curiosité pour jardiniers

La chantepleure, c’est l’ancêtre de notre arrosoir, une drôle de poterie en forme de cloche, avec un fond percé. Dès le Moyen-Âge, les jardiniers l’utilisent pour arroser semis et petites plantes.

 

 

 

 

Pour remplir l’arrosoir, il suffit de le plonger dans l’eau, qui remonte à l’intérieur par les trous situés dans la base.

En bouchant l’ouverture en haut de l’arrosoir, on l’empêche de se vider.

 

On le déplace ensuite au-dessus des plantes à arroser et on relâche le pouce pour laisser l’air entrer et l’eau sortir.

 

La chantepleure est une poterie poétique, qui « chante » quand on la remplit et « pleure » en se vidant. Fabriquée en grès, elle peut rester dehors en toute saison (à condition de ne pas être immergée).

Voir les chantepleures Si la pluie…